En désaccord depuis longtemps sur le projet de lotissement dans le centre de Rotheux, et suite à la décision de l’Echevine socialiste, Valérie Laplanche, de siéger au Collège comme indépendante, le PS et le MR ont décidé de déposer la semaine prochaine une motion de méfiance constructive pour remplacer l’actuelle majorité PS- IC CdH. Ce choix permet d’éviter tout blocage qui pourrait porter préjudice à une bonne gestion de la commune. Pour rappel, la majorité PS-IC CdH n’avait qu’une courte majorité de 11 sièges sur 21.

Ensemble, MR et PS s’opposeront à la réalisation de ce projet dont les deux partis ne veulent pas. Pour rappel, l’idée était d’ouvrir cette ZACC Fontaine Paulus pour y créer dans un premier temps une quarantaine de logements à l’attention de personnes à revenus modestes, via un Community Land Trust (CLT). En effet, MR et PS partagent le souci d’éviter une urbanisation galopante de la commune. De plus, le CLT n’offre aucune sécurité juridique aux acheteurs.

Le MR prend donc le mayorat, deux postes d’échevins et la présidence du Conseil Communal. Le PS aura deux échevinats et la présidence du CPAS.

La nouvelle bourgmestre sera Virginie Defrang-Firket, actuellement députée wallonne. Elle renonce à son mandat au parlement auquel elle tenait tant, pour se consacrer à temps plein à sa nouvelle fonction au bénéfice de ses concitoyens. Elle avait en 2012 réalisé le meilleur score de la commune.

MR et PS sont les deux partis les plus importants de la commune. La nouvelle majorité sera dès lors confortable avec 13 conseillers sur 21.

C’est une équipe forte, expérimentée et représentative de la population qui sera installée prochainement : 2 femmes et 4 hommes. Les Echevins MR seront Charles-André Verschueren et Mathieu Bihet, Président national des Jeunes MR. La présidence du conseil communal sera assurée par Marcel Rouffart.

Les Echevins socialistes seront Benoît Hons, déjà échevin actuellement et Marc Lammeretz. Maria Krupa-Haralampidou, sera, quant à elle, Présidente du CPAS.

Cette nouvelle majorité apportera un nouveau souffle à la commune, une nouvelle dynamique, avec de nouvelles personnalités et de nouveaux projets.

Elle permettra également de pacifier le climat au sein de la commune, parce qu’animée d’une volonté de transparence,  de meilleure communication et de proximité avec les citoyens, pour qu’ils se sentent davantage concernés et impliqués dans la gestion de leur commune.

C’est donc une décision responsable et de bon sens,  parfaitement assumée qui est prise par les deux partis, au profit de la population. Au-delà des clivages politiques,  ils s’engagent à travailler de concert, en parfaite collaboration, tout en gardant leurs spécificités, toujours dans l’intérêt général.

MR et PS saluent le travail accompli par Arthur Cortis, à la tête de la commune depuis 2000. Nous lui avions proposé un mandat d’échevin, ou la présidence du conseil communal, ce qu’il a refusé.